01-Claire Pallière

 01-Claire Pallière

J’ai choisi, très jeune, le métier d’institutrice, que j’ai exercé à Vincennes, puis à Saint-Mandé. Entre 1986 et 2007, j’ai enseigné à l’école Paul Bert. Avec enthousiasme, j’ai développé des actions de promotion de la lecture (le « Marché au livres d’occasion pour la jeunesse », la semaine de la bande dessinée…), des projets culturels et linguistiques (échanges avec la ville d’Eschwege, chorales scolaires, classe opéra, partenariat avec l’Orchestre National d’Ile de France) et un travail sur l’Histoire et la Mémoire (participation active et musicale des enfants aux cérémonies patriotiques).

Parallèlement, j’ai travaillé à plusieurs reprises dans l’édition en tant qu’auteur pour un jeune public et j’ai été responsable de différentes publications dans le cadre associatif

Entrée au Conseil municipal de Saint-Mandé en 1995 comme conseillère municipale, j’ai fait mes premières armes avec la vice-présidence de la Mission locale des jeunes et la création de la crèche familiale. Je suis devenue en 2001 adjointe au maire, chargée de la Famille et de la Solidarité. J’ai construit le projet de la ludothèque et développé un lien fort avec les associations caritatives.

En 2007, j’ai mis fin à la carrière professionnelle pour me consacrer davantage à la vie municipale. En 2008, je suis devenue première adjointe au maire, chargée de la Famille et de la Jeunesse. J’ai porté le projet de création des Ribambins et du Lieu d’Accueil Enfants-Parents.

Depuis toujours, je suis persuadée que la vie associative est une richesse et qu’elle joue un rôle irremplaçable dans notre société. Pour lutter contre la solitude et l’isolement, j’ai créé l’association « La Passerelle » qui a été primée par la Fondation de France en 2009.

J’ai aussi suscité l’association Cafediabolo, pour tisser des liens entre les familles.

A Saint-Mandé, j’ai rassemblé des élus de toutes tendances politiques et des bénévoles pour créer et animer des événements fédérateurs : la Journée de la femme, Octobre rose, la Semaine bleue et le Printemps des bébés.

Je vis à Saint-Mandé depuis 1980.

J’ai le bonheur d’être mariée, d’avoir trois enfants et six petits-enfants.

Je suis chevalier dans l’Ordre national du mérite