31-Véronique Trinckvel

Publié par Claire Pallière

31-Véronique Trinckvel

53 ans et auvergnate de Saint-Mandé depuis le bicentenaire de la Révolution française. Mes deux enfants ont été scolarisés entre le Commandant Mouchotte et la Première Division Française Libre. J’ai donc pris racine avec eux et mon mari, pour sa part vrai Parisien de l’intérieur du périphérique.

Attention, j’ai pris racine, mais j’appartiens à ces Saint -Mandéens qui goûtent tous les jours de la semaine les charmes de sa desserte idéale par les transports publics : la combinatoire entre les lignes 1, 6, 12, RER C , tramway T3 et T2 me permet de rallier Issy les Moulineaux en variant les plaisirs, voire de m’encanailler avec un peu de Velib par temps de grève.

Je suis donc sensible aux charmes de la cité essentiellement du lundi au vendredi entre 20h et 8h et le week-end pleinement car je quitte peu souvent mon village. Saint-Mandé rime pour moi avec :

  • amitiés et troquets car son charme tient pour beaucoup au fait que j’y ai des copines avec lesquelles je peux refaire le monde plusieurs fois par séance dans les cafés des alentours

-marchés (alimentaires) et commerces de proximité

-balades (au bois ou autour du pâté de maisons)

N’étant affiliée à aucun parti, j’ai rejoint l’équipe de Claire Pallière parce que, si je travaille toujours beaucoup (sur la relation client chez Orange) j’ai un peu plus de temps libéré par les enfants dont l’éducation, par leurs parents du moins, a plus ou moins pris fin. Je peux donc m’intéresser davantage aux « affaires locales » . Mes dadas : le développement frugal, le sens du service, la délégation aux jeunes générations.

J’espère que cette campagne pourra montrer que le changement est source de dynamisme et de mieux vivre : la remise en question me parait en tout très salutaire. Pas de bien être sans mouvement !